Mission

Nous devons le contenu de cette rubrique à notre frère Wilbert Kreiss, pasteur et docteur de notre Eglise. Il a en effet joué un rôle majeur dans l’effort missionnaire qu’il décrit, comme en témoignent aussi les photos où il figure. Invité en Tanzanie pour la dédicace des Confessions luthériennes en swahili, au titre de sa collaboration à la composition d’ouvrages théologiques luthériens à destination de l’Afrique, il s’y est endormi la nuit du 23 au 24 octobre 2011. Malgré la tristesse et la perte que nous cause cette séparation, nous sommes reconnaissants au Seigneur de l’avoir rappelé dans sa paix, lui donnant la couronne de vie éternelle au terme de son service au sein de l’Eglise, notamment sur cette terre d’Afrique qu’il a si souvent visitée au cours des 35 dernières années.

« Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur, et ce dès maintenant ! Oui, dit l’Esprit, ainsi ils se reposent de leurs travaux, mais leurs œuvres le suivent. »

(Apocalypse 14, 13 – Parole pour la prédication du culte d’adieu)

Le professeur Wilbert Kreiss joue « C’est un rempart que notre Dieu » sur un piano du 19ème siècle au Mwika Lutheran College (Tanzanie) trois jours avant son décès.

 
 
NOS MISSIONS EN AFRIQUE

Dieu nous a ouvert de vastes champs missionnaires en Afrique. Cela a commencé en 1978 quand deux jeunes Congolais (dans le temps on disait « Zaïrois », ancien nom de la République Démocratique du Congo, dont la capitale est Kinshasa) sont venus faire dans notre séminaire des études de théologie. Ils sont repartis dans leur pays en 1983, chargés de former les pasteurs de l’Eglise Evangélique Luthérienne Confessionnelle au Congo. Des liens étroits ont été tissés avec cette Eglise qui s’était établie dans le pays sans aucune aide étrangère. Elle avait aussi essaimé rapidement dans l’autre Congo, situé de l’autre côté du fleuve et qui a pour capitale Brazzaville. Les futurs pasteurs de ces deux Eglises sont formés à la Faculté de Théologie Luthérienne de Kinshasa que dirige le Professeur Phuati Khonde et que nous soutenons de nos prières, mais aussi de nos dons.

Une Eglise sœur américaine nous a également sollicités pour l’aider à former les pasteurs et cadres de plusieurs Eglises luthériennes issues du travail missionnaire qu’elle accomplit depuis plus de 30 ans dans différents pays francophones de l’Afrique de l’Ouest, dont la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin, le Burkina Faso et la Guinée. Le Professeur Dongo Lussambu, un des deux étudiants venus jadis en France pour étudier la théologie luthérienne, est le directeur et le professeur principal du CLET (Centre Luthérien d’Etudes Théologiques) implanté à Dapaong, dans le nord du Togo. Une bonne vingtaine d’étudiants provenant de ces différentes Eglises y sont formés en permanence pour le ministère pastoral. Pendant de nombreuses années, un pasteur de notre Eglise, chargé de l’enseignement de la théologie, s’est rendu régulièrement sur place pour y donner des cours intensifs et encourager ces jeunes Eglises et leurs dirigeants. Elles sont, en effet, souvent bien fragiles en raison des modestes moyens financiers dont elles disposent, et de la situation économique et parfois politique de ces pays. La récente guerre civile en Côte d’Ivoire, faite de beaucoup de violence et de nombreux pillages, a obligé beaucoup de gens vivant dans l’ouest du pays à se réfugier dans les pays voisins, ravageant bien des villages et détruisant bien des chapelles qui devront être reconstruites. Au milieu de nombreuses difficultés de toutes sortes, ces jeunes Eglises s’efforcent avec beaucoup de conviction et d’esprit de sacrifice de faire l’œuvre du Seigneur et de répandre son Evangile. Nous pensons à elles dans nos prières et essayons de les soutenir du mieux que nous pouvons. Puisse le Seigneur les fortifier et bénir leur témoignage !

Trois chrétiens de 3 générations différentes professent leur foi à Ouagadougou Burkina Faso

Promotion de 2011 à Dapaong Togo

Promotion de 2011 à Dapaong Togo

Ecole des femmes de pasteurs

Le Professeur Dongo Lussambu, directeur du CLET (Dapaong), officiant dans un culte d’ouverture

Le plus à gauche sur cette photo, le professeur Phuati Kondhe, directeur de la Faculté de Théologie Luthérienne de Kinshasa

Retraite pastorale dans les locaux du monastère de Dalvak (2009) Togo

Cycle de noviciat - Rentrée 2011

Cycle pastoral - Rentrée 2011

Ecole des femmes - Rentrée 2011

Rév. Tim Heiney - Rentrée 2011